Voici une liste, en ordre alphabétique, des arnaques les plus fréquentes.

Alerte à la bombe

Un fraudeur envoie un courriel dans lequel il prétend être un assassin exigeant qu’une somme importante lui soit virée pour qu’il ne s’acquitte pas de sa mission (faire exploser quelque chose ou vous faire du mal).

Appels automatiques

Le téléphone sonne, mais il n’y a personne au bout du fil. Un télévendeur peut utiliser cette information pour prévoir les moments où il y a quelqu’un à la maison et ainsi planifier le meilleur moment pour vous cambrioler.

Arnaque liée à des funérailles ou à des concessions funéraires

Des annonces ou des courriels promettent d’importantes économies, moyennant un paiement à l’avance, sur des funérailles qui ne peuvent être célébrées ou des concessions funéraires qui ne peuvent être fournies ou qui n’existent pas. Notez que chaque province a des lois différentes en ce qui à trait à ce type d’arnaque.

Arnaque liée à la rénovation domiciliaire

Les fraudeurs proposent un prix pour des services de réparation et demandent un acompte, mais ne reviennent jamais exécuter les travaux. Vérifiez les références de votre entrepreneur et assurez-vous d’avoir un contrat avant de faire des paiements.

Arnaque liée à une voitures d’occasion vendue de gré à gré

Des « véhicules-épaves », qui ont été déclarés pertes totales, ou des véhicules volés font l’objet de réparations esthétiques et sont vendus au prix du marché à des victimes peu méfiantes. Le fraudeur rencontre souvent la victime dans un stationnement pour qu’elle puisse examiner le véhicule, qui vaut beaucoup moins que le prix fixé et est souvent irréparable.

Arnaque sentimentale

Ces arnaques ciblent les personnes seules, âgées ou à la recherche de l’âme sœur à l’étranger. Dès que les fraudeurs ont réussi à gagner leur confiance, ils prétendent qu’ils ne peuvent se payer un voyage et demandent des virements d’argent. L’argent ainsi envoyé s’envole et le fraudeur cesse tout contact avec sa victime.

Besoin urgent d'argent ou arnaque des grands-parents

Un grand-parent reçoit l’appel d’un fraudeur qui prétend être l’un de ses petits-enfants, ou l’ami de l’un de ceux-ci, qui a besoin d’argent en raison d’un accident ou parce qu’il est pris dans un pays étranger. Il prétend qu’il a besoin qu’on lui vire de l’argent sur-le-champ et prend soin de demander de ne par en parler à sa mère ou à son père. La grand-maman ou le grand-papa voulant aider son petit-fils ou sa petite-fille tombe dans le panneau et envoi de l’argent, alors qu’en réalité c’est le fraudeur qui empoche le tout.

Caméras cachées et technologie Bluetooth

La bonne vieille méthode « James Bond » de la mini caméra cachée, que ce soit au plafond ou directement dans le guichet automatique, permet aux fraudeurs de capter votre NIP. L’arrivée sur le marché des nouveaux téléphones cellulaires avec caméra intégrée facilitent également le travail des fraudeurs. Ces derniers prennent en photo vos documents personnels, pièces d’identité, carte de crédit ou de débit et parviennent même à capter votre NIP à votre insu. Ils peuvent même utiliser la technologie Bluetooth pour capter et transférer des données à distance.

Cartes cadeaux

Les fraudeurs prennent des cartes cadeaux vierges en magasin, que l’on retrouve souvent près des caisses, vont ensuite dans une section moins achalandée du magasin, prennent une photo de l’endos (où se trouve le numéro de la carte et le numéro du service à la clientèle) avec leur caméra de téléphone cellulaire et remettent ensuite les cartes sur le présentoir. Les fraudeurs font ensuite des appels au service à la clientèle du magasin pour vérifier les soldes des cartes. Dès qu’ils tombent sur une carte avec un solde, ils font une copie de cette carte et vont la dépenser au magasin en question. Malheureusement pour vous, votre mère a acheté cette carte cadeau et vous la remet pour votre anniversaire. Au moment de l’utiliser, vous apprenez par le caissier que votre carte cadeau a un solde de zéro. Vous montrez alors au caissier la preuve d’activation et la somme qui y a été versée, mais on refuse ce paiement car la carte a déjà été utilisée à votre insu et à l’insu de votre mère. Tout un cadeau n’est-ce pas !

Chaîne de Ponzi

Fraude très similaire à la « vente pyramidale », par laquelle le fraudeur utilise l’argent de nouvelles victimes pour rembourser les premières victimes.

Contrefaçon de biens de consommation

Les fraudeurs vendent des articles à des prix considérablement réduits par rapport aux prix de détail des produits authentiques (sac à main, bottes et vêtements griffés par exemple) et remplacent ces derniers par des articles contrefaits ou pratiquement sans valeur pour empocher la différence. Les produits antivieillissement frauduleux sont un bon exemple de ce type d’arnaque : les produits sont vendus à des gens se préoccupant de leur apparence qui les commandent par la poste en échange de renseignements sur leur carte de crédit ou au moyen de d’autres modes de paiement. Ces produits sont toutefois sans valeur ou ne parviennent jamais à leurs destinataires. Ainsi, en plus de vous vendre un bien contrefait, les fraudeurs obtiennent vos coordonnées bancaires pour commettre d’autres fraudes. Vous vous êtes donc fait avoir d’un bout à l’autre.

Contrefaçon de médicaments sur ordonnance

Les fraudeurs vendent à leurs victimes de prétendus médicaments sur ordonnance, qu’ils remplacent par des pilules contrefaites facilement disponibles, à des prix considérablement réduits. Économiser ainsi peut être mortel !

Courriel d’un tueur à gages

Ces fraudes sont semblables aux alertes à la bombe puisque le fraudeur prétend être un assassin qui s’acquittera de sa mission (vous faire du mal) à moins qu’on ne lui verse une importante somme d’argent.

Détournement de votre courrier

Vous recevez ou envoyez de nombreuses correspondances, lesquelles contiennent souvent des informations personnelles comme des rapports d’impôts, des relevés de carte de crédit, des relevés bancaires ou des talons de paie. Cette mine d’or d’informations suscite l’intérêt des fraudeurs qui n’hésitent pas à subtiliser votre courrier et même à le faire suivre à leur adresse en piratant le site Internet de Poste Canada.

Entreprises de réhabilitation de crédit

On demande à la victime de payer des frais pour obtenir une carte de crédit à taux d’intérêt peu élevé, alors qu’elle peut obtenir ce service gratuitement en communiquant avec l’émetteur de sa carte de crédit.

Escroquerie 419 ou arnaque nigérienne

Cette fraude repose sur une lettre ou un courriel qui propose à la victime de toucher un pourcentage d’une importante somme d’argent devant être transférée hors d’un pays. La victime donne ses renseignements bancaires, le fraudeur vide son compte et elle n’obtient rien en retour.

Escroquerie au moyen d’un numéro 900

La victime reçoit une lettre l’informant qu’elle a gagné un prix, mais qu’elle doit appeler un numéro 900 avant une date précise pour confirmer son gain. Le temps qu’elle passe au téléphone lui est facturé à un taux très élevé, et son prix, s’il existe, n’est que de un ou deux dollars. C’est le fraudeur qui empochera une partie des frais facturés par la compagnie de téléphone.

Escroquerie de chiots

Les fraudeurs font paraître des petites annonces ciblant les mordus de chiens. Ils promettent aux victimes de leur envoyer un chiot lorsqu’elles auront payé les frais et que l’animal sera assez vieux pour quitter sa mère. Il arrive souvent qu’ils utilisent des photos volées pour attirer les victimes qui leur font parvenir un paiement et, bien sûr, ne reçoivent jamais leur chien.

Escroquerie de déménagement

Les victimes sont persuadées, au moyen de bas prix, d’engager un certain déménageur. Le jour du déménagement, les prix ont été modifiés et les victimes n’ont d’autre choix que de payer les prix gonflés faute de quoi leurs biens ne sont pas retirés du camion. Pour éviter pareille situation, assurez-vous d’avoir un contrat et vérifiez les références de votre déménageur.

Escroquerie de mariage

La victime est convaincue de contracter un mariage dont le seul but est de permettre au fraudeur d’obtenir le droit d’entrée dans le pays et la citoyenneté. La victime paie les coûts du déménagement et du mariage, les frais juridiques liés au divorce ainsi que tous coûts de l’État attribuables à cette arnaque.

Escroquerie liée à une offre d’emploi

Des fraudeurs offrant des emplois exigent le paiement anticipé du matériel nécessaire pour faire le travail ou le virement de fonds au soi-disant employeur à même le compte bancaire de leur victime. On sollicite alors vos informations personnelles, notamment votre NAS et votre numéro de carte de crédit pour vérifier votre dossier de crédit… Vous êtes donc non seulement victime d’une fraude, mais aussi d’un vol d’identité.

Escroquerie liée aux logiciels antivirus

Un télévendeur communique avec la victime pour l’informer que son ordinateur a peut-être été infecté par un virus. Il convainc la victime de lui permettre d’accéder à son ordinateur à distance, pour soi-disant prendre des « mesures préventives », alors qu’en réalité il télécharge des renseignements à même l’ordinateur.

Escroquerie par annonce de location en ligne

Le fraudeur demande à la victime de régler le premier et le dernier mois de loyer d’une propriété sur laquelle il n’exerce aucun contrôle en se fondant sur une description frauduleuse ou une petite annonce. La victime verse l’argent à l’avance et va voir la propriété, mais personne ne se présente pour la lui faire visiter.

Fausses œuvres de charité

Un fraudeur communique avec des personnes par la poste, par courriel ou par téléphone et leur demande d’appuyer une œuvre de charité dont le nom ressemble à celui d’une œuvre légitime bien connue. Les dons sont ensuite versés à la fausse œuvre plutôt qu’à l’œuvre véritable.

Faux terminaux

Surtout présent lors des événements qui se tiennent en plein-air, ce type de fraude vise les achats par carte de débit. Vous vous présentez à un kiosque pour acheter une bouteille d’eau et payez votre achat par carte de débit. Vous ne vous apercevez de rien jusqu’au jour où vous vous rendez compte que votre compte bancaire a été vidé et qu’il n’y a aucune trace de votre achat à ce kiosque ! Le commerçant ne vous a jamais facturé votre achat, mais a plutôt dupliqué votre carte de débit et capté votre NIP à l’aide d’un faux terminal.

Fournitures de bureau

Stratagème de vente sous pression par téléphone ou par courriel au moyen duquel on propose à la victime des fournitures de bureau à prix réduits. Toutefois, le prix des produits livrés est exagéré, les articles expédiés sont de qualité inférieure ou ne sont carrément pas livrés.

Fraude de paiement en trop

La victime doit généralement toucher de l’argent pour des articles qu’elle a vendus (p. ex. : des biens personnels). Le fraudeur lui fournit un chèque personnel ou d’entreprise dont le montant est supérieur à la somme due. Il s’excuse de son erreur et lui demande de déposer le chèque et de lui virer les fonds excédentaires. La banque retourne le chèque à la victime parce qu’il est contrefait, et son montant lui est intégralement imputé.

Fraude d'effets de premier ordre

On offre aux investisseurs des rendements élevés en prétendant qu’ils peuvent obtenir les mêmes taux que les importantes institutions financières. Ils n’ont toutefois pas droit aux taux élevés de rendement promis et leurs capitaux disparaissent lentement.

Fraude fiscale liée à un NAS / Fraude de rapport d’impôts

Des personnes qui ne remplissent pas les conditions requises pour travailler au Canada utilisent le NAS d’une victime autorisée à y travailler. Au moment des déclarations de revenus, le fisc exige le paiement de l’impôt par la victime, qui doit souvent remplir de nombreuses formalités administratives pour tirer la fraude au clair.

Fraude liée à des billets d'événements

De faux billets pour des concerts ou des événements sportifs sont vendus aux victimes. La fraudeest découverte lorsque plusieurs personnes se présentent au même siège lors de l’événement. Soit les places désignées sur les billets n’existent pas ou plusieurs copies du même billet valide ont été revendues. La manœuvre a pour but d’obtenir le numéro de carte de crédit de la victime (vol d’identité) pour ensuite l’utiliser frauduleusement (fraude d’identité) ou consiste à revendre plusieurs fois le même billet (fraude). Surtout présent depuis l’arrivée des billets électroniques et des sites de reventes de billets.

Fraude liée à des prestations sociales

À l’aide de documents frauduleux ou volés, des fraudeurs demandent des prestations à divers organismes gouvernementaux. Ils prétendent habituellement qu’ils n’ont aucun revenu et qu’ils ne peuvent conserver un emploi, alors qu’en fait ils n’ont droit à aucune prestation. S’ils font une telle demande au nom d’une autre personne, cette dernière peut être tenue responsable de la fraude jusqu’à ce qu’il soit prouvé qu’elle ait été victime d’un vol d’identité.

Fraude liée à des soins de santé ou à une assurance santé

Les fraudeurs emploient des tactiques de vol d’identité pour présenter une demande de prestations d’assurance santé au nom de la victime à un gouvernement ou à une entreprise et les frais excédentaires sont facturés à la victime. Les fraudeurs réclameront jusqu’à la limite autorisée et donc quand vous tenterez de soumettre une « vraie » demande de remboursement celle-ci sera automatiquement rejetée.

Fraude par carte de crédit

Les fraudeurs se servent d’employés de commerces qu’ils convainquent de copier les renseignements figurant sur la bande magnétique d’une carte de crédit ou de débit. Ils fabriquent ensuite une copie de cette carte pour faire des achats frauduleux. Aujourd’hui, les fraudeurs ont raffinés leurs techniques et n’ont plus besoin d’une personne contact pour mettre en œuvre leur stratagème et procèdent souvent à l’insu du commerçant lui-même. La même chose peut se produire dans les bornes de paiement des stationnements ou dans des machines distributrices.

Fraude « religieuse »

Ce procédé malhonnête utilisé à l’endroit de croyants consiste à demander à ces derniers de donner leur argent à l’église. Ces fonds sont souvent utilisés par les dirigeants de l’église ou de l’entreprise pour leurs fins personnelles ou pour payer leur train de vie luxueux.

Gain de loterie

Un courriel fait croire à la victime qu’elle a gagné à la loterie et qu’elle doit fournir ses renseignements bancaires pour permettre le dépôt de son prix. Le fraudeur utilise ensuite ces renseignements pour vider le compte de la victime.

Garanties d’auto

Cette escroquerie se présente souvent sous la forme d’une offre téléphonique ou électronique non sollicitée visant l’ajout de garanties à un véhicule existant moyennant le paiement de frais. Cette offre n’a toutefois aucune valeur, car elle est fausse et la victime ne peut s’en prévaloir.

Hameçonnage

Ce type d’escroquerie consiste à créer de faux courriels ou de fausses pages Web qui semblent être celles d’entreprises ou d’institutions financières connues pour demander aux victimes des renseignements personnels prétextant la mise à jour de leur dossier. Celles-ci n’ont souvent pas de compte auprès de cette entreprise ou institution, mais elles fournissent quand même leurs renseignements, comme l’information sur leurs cartes de crédit, leurs mots de passe et leur NAS, que les fraudeurs utiliseront plus tard pour procéder à un vol d’identité.

Harponnage

Les spécialistes du harponnage ciblent les sites de réseautage social tel que MySpace, Facebook ou autres. Ils deviennent membres de ce site et utilisent les renseignements personnels que vous rendez accessibles à tous et pour personnaliser leur attaque à votre endroit. Par exemple, ils envoient des messages dans votre boîte de courriels et vous demandent de communiquer ou de confirmer certaines informations ou vous redirigent vers d’autres sites factices. Ils ciblent également les employés ou membres d’une société ou organisation et envoient un courriel qui semble provenir de l’employeur pour obtenir les données de connexion de ces employés ou membres pour ensuite pouvoir accéder au système informatique de ladite société.

Héritage

La victime reçoit une lettre ou un courriel détaillé sollicitant son aide pour transférer un important héritage d’un étranger qui sera partagé avec elle une fois qu’elle aura fourni ses renseignements bancaires. Le fraudeur utilise ensuite ces renseignements pour vider son compte.

Intrusion dans votre ordinateur

Rien n’arrête les fraudeurs ! Ils se permettent même de faire intrusion dans votre ordinateur si celui-ci n’est pas bien sécurisé pour y installer des logiciels espions et d’autres virus malveillants. Ils accèdent ainsi directement, et à distance, à votre disque dur, lequel contient souvent certaines informations personnelles. Que ce soit lorsque vous naviguez sur la toile, par un hyperlien contaminé, par un virus transmis par courriel, ou autrement, plusieurs façons de faire permettent aux fraudeurs d’obtenir l’information recherchée.

L’indiscrétion

Là ou il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir ! Cet adage sert bien aux fraudeurs qui simplement en regardant par dessus votre épaule parviennent à capter vos informations personnelles. Que ce soit lorsque vous entrez votre NIP sur un clavier, quand vous remplissez une demande de crédit dans un centre commercial ou simplement lorsque vous ouvrez votre courrier dans le transport en commun.

L’obtention d'un prêt ou d'un financement, l’ouverture de comptes divers et fraude hypothécaire

Il est facile pour les fraudeurs de se forger de nouvelles pièces d’identité une fois qu’ils ont obtenu vos informations personnelles. Ils utilisent ensuite ces pièces d’identité pour faire des demandes de financement ou même pour ouvrir un compte de téléphone cellulaire à votre nom. Ils peuvent même aller jusqu’à vendre votre maison à votre insu… Vous aurez deviné que c’est un type de fraude qui rapporte énormément !

Manipulation de marché

Certaines sociétés de placements choisissent une entreprise et utilisent des fonds pour gonfler la valeur des actions. Le cours des actions grimpe, les bénéfices augmentent et les fraudeurs persuadent leurs victimes d’acheter des actions au cours le plus élevé puis vendent leurs propres actions, ce qui cause des pertes financières à leurs victimes.

Mystification téléphonique

Le fraudeur utilise un programme informatique pour changer l’identification de l’appelant que la victime voit sur son afficheur, notamment pour la remplacer par le numéro d’un organisme gouvernemental ou d’une entreprise locale. Il tente ensuite de persuader la victime de lui fournir ses renseignements personnels ou bancaires par téléphone.

Perte d'un acompte sur des produits non livrés

Des produits offerts en ligne doivent être partiellement payés d’avance, mais rien n’est livré à la victime qui perd ainsi son acompte. Pour éviter pareille situation, assurez-vous d’avoir un contrat et vérifiez les références du vendeur.

Prêt comportant des frais payables à l'avance

Dans des annonces généralement publiées dans des médias imprimés, une entreprise garantit un prêt aux personnes qui ont une mauvaise cote de crédit ou aucun dossier de crédit. L’arnaque : elle demande le paiement de certains frais avant l’octroi du prêt. Notez que chaque province a des lois différentes en ce qui à trait à ce type d’arnaque.

Prix gagné

On annonce à la victime qu’elle a gagné un prix, mais que pour l’obtenir elle doit acheter un article ou payer à l’avance des taxes ou des frais de livraison. Si l’article lui est expédié, il est généralement de piètre qualité ou surévalué.

Programme de récompense pour grands voyageurs

Les fraudeurs communiquent avec leur victime par téléphone pour lui annoncer qu’elle a gagné un grand nombre de milles aériens. Ils lui demandent ensuite d’appuyer sur la touche 1 et de fournir des renseignements sur sa carte de crédit ou son compte bancaire qu’ils utiliseront plus tard.

Récupération d’argent

Des fraudeurs passent un coup de fil très sympathique à la victime et prétendent qu’elle peut récupérer l’argent qu’elle a perdu à la suite d’une escroquerie du type « Vous avez gagné un prix » ou de l’argent qui aurait été saisi par un service de police à la suite d’une arnaque dont elle aurait été victime. Évidemment, pour recouvrer cet argent la victime devra payer des frais…

Sollicitation pour des dons

Ces escroqueries consistent à demander des dons pour réparer le toit d’une église, rénover un centre pour les jeunes ou construire une nouvelle aile d’un hôpital par exemple. Les victimes croient que l’œuvre de charité est reconnue par le gouvernement et qu’elle a obtenu un numéro d’enregistrement. Elles pensent donc qu’elles recevront un reçu pour fins d’impôt à la fin de l’année. Toutefois, les fonds ne profitent qu’aux fraudeurs et aucun reçu n’est envoyé aux victimes.

Tirage d’un voyage

Des gens remplissent des bulletins de participation dans un salon de l’automobile ou nautique pour avoir la chance de gagner un voyage. Les bulletins de participation servent ensuite à créer une liste d’appels. On contacte la victime pour lui annoncer qu’elle a gagné un voyage ou un autre prix du genre. On lui demande alors de donner l’information sur sa carte de crédit pour couvrir des soi-disant frais d’administration. On peut aussi offrir à la victime d’amener un ami ou un membre de sa famille avec elle pour un frais supplémentaire.

Touriste

Vous vous faites aborder sur la rue par une personne qui semble être perdue ou en visite dans la région. Elle tient une carte routière et vous demande de l’aider à retrouver son chemin. Pendant que vous êtes concentré sur la carte son complice fouille dans votre sac et vole votre porte-monnaie. Vous ne vous rendez compte de rien jusqu’au moment où vous chercher votre porte-monnaie et découvrez qu’il a disparu ! Les fraudeurs utilisent aussi la tactique du touriste qui demande de se faire prendre en photo. Alors que vous vous concentrez sur la prise de la photo on vous vole votre porte-monnaie.

Vente aux enchères en ligne

Des articles à forte demande, et en vente sur des sites de ventes aux enchères, sont contrefaits ou des boîtes vides sont expédiées aux victimes suite au transfert d’argent.

Vente itinérante / « porte-à-porte »

Le fraudeur embauche de jeunes étudiants, ou des personnes ayant désespérément besoin d’un travail, qui croient que leur nouvel employeur est légitime et honnête. Le vendeur va de porte en porte et se présente comme un distributeur « autorisé » (il porte même un insigne d’identité) envoyé par la ville pour fournir de l’eau potable plus claire ou par une entreprise de services publics pour aider à réduire la consommation d’énergie ou les frais d’électricité ou de gaz. On demande à la victime de signer un contrat et de donner un numéro de carte de crédit.

Vente pyramidale

Forme d’escroquerie par laquelle les fraudeurs recrutent des individus afin d’investir dans leurs produits ou services, ces gens devront à leur tour recruter d’autres investisseurs. En bout de ligne, c’est le fraudeur à la tête de la pyramide qui empoche la quasi-totalité des investissements et les gens recrutés ne touchent aucun profit.

Vishing

Cette technique est similaire à l’hameçonnage, mais les fraudeurs utilisent le téléphone pour parvenir à leurs fins : obtenir des renseignements personnels. Les fraudeurs peuvent même aller jusqu’à programmer un numéro de téléphone dans le système téléphonique afin que votre afficheur n’indique pas le véritable numéro de l’appelant mais plutôt le numéro de l’entité qu’ils prétendent être (technique aussi appelée mystification téléphonique ou « spoofing »).

Assistel