Apprendre que vous êtes victime

La majorité des victimes de vol d’identité et de fraude apprennent ce qui leur est arrivé de manière assez brusque.

Vous pourriez ainsi :

  • Recevoir un appel d’une agence de recouvrement ou d’une compagnie de crédit vous demandant un paiement pour un compte que vous ne détenez pas.
  • Découvrir, par le biais d’un agent de crédit, qu’une demande de crédit à votre nom a été approuvée ou refusée.
  • Recevoir un avis de refus pour un prêt, une hypothèque ou une carte de crédit alors que vous êtes normalement qualifiés pour de telles demandes.
  • Remarquer des achats que vous n’avez jamais effectués sur vos relevés de comptes bancaires ou de cartes de crédit.
  • Arrêter de recevoir vos relevés de comptes bancaires, factures ou autres lettres arrivant généralement à intervalles réguliers.
  • Recevoir un appel de votre compagnie de téléphone pour s’enquérir d’activités inhabituelles sur votre compte.
  • Essayer d’utiliser votre carte de débit pour faire un achat et découvrir que vos fonds sont insuffisants ou que votre carte est inactive alors que cela ne devrait pas être le cas.
  • Avoir à répondre à des questions concernant une demande de location que vous n’avez jamais soumise.
  • Apprendre par votre institution bancaire que votre carte de débit a été clonée et que vous devrez passer dans une succursale pour en obtenir une nouvelle.

De façon générale, l’une des meilleures façons de suivre votre situation personnelle et de vous assurer que rien d’anormal ne vienne brusquer votre quotidien est de vérifier régulièrement votre dossier de crédit auprès d’Équifax et de Trans-Union pour tenter d’y repérer toute activité anormale et faire corriger les erreurs dès que possible. Vous limiterez ainsi les dommages et éviterez bien des mauvaises surprises.

Assistel